top of page

Les News


Hello les En-chanteresses !


Très heureuse d'avoir pu partager ce 1er cercle d'en-chanteresses le 26 novembre dernier. Ce cercle a démarré sur le thème de l'enfant intérieur.


Comment aborder cette notion dans cette voie de l'en-chanteresse?

La notion d'enfant intérieur remonte aux années 60 avec le traitement en psychanalyse de notre système limbique ( notre mémoire émotionnelle) et de l'enfant blessé en nous.

Choisir de travailler sur ces différents âges permet de se prendre en charge soi-même en se mettant à l'écoute de nos différentes blessures et tenter de se ré-approprier son histoire. En effet, malgré tout le travail du mental pour raisonner sur les situations de vie, il arrive bien souvent que l'enfant intérieur et ses blessures continue à vivre et à souffrir intérieurement en chacun de nous.


Tiraillé entre plusieurs voix : la voix de la raison, la voix du cœur, la voix de l’intuition, celle du devoir et des valeurs; chacun.e recherche dans ce parcours, la voie de la libération des mémoires traumatiques durant l'enfance inscrites dans nos réactions parfois démesurée ou paraissant disproportionnée à l’une ou l’autre parole, pour "notre âge".


Lors de ce rassemblement, que ce soit par le conte, le chant, l'utilisation des éléments naturels ou le mouvement, les participantes ont laissé s'exprimer l'enchanteresse en elle pour sublimer et laisser partir leurs ombres.


Ce n'est évidemment pas une fin en soi, le travail continue vers un autre âge mais le fait de les rassembler a permis de générer une connivence et de rendre plus puissant la ritualisation.

Très heureuse d'avoir pu contribuer auprès d'elles à déployer leur créativité et leur capacité à être à la fois singulière, authentique et dans le partage sincère.

  • Emilie Tran

Dernière mise à jour : 3 janv.

S’incarner pleinement en sublimant nos blessures, se sentir plus vivant.e à travers une exploration j

oyeuse et libératrice de sa voix, en habitant pleinement son corps, voilà ce que je vous propose dans cette « voie de l’en-chanteresse ».


La voie de l'en-chanteresse est un accompagnement holistique, une approche somato-émotionnelle,

systémique et énergétique de la voix.


Je propose un voyage dans lequel se découvrir, découvrir sa place dans le monde et s’ancrer dans une réappropriation de soi par la musicothérapie, et plus particulièrement la voix.


Que vous soyez artistes ou consultant.e en développement personnel, le processus créatif permet de sublimer et transcender les maux et les ombres. A travers la matière ou en extériorisant par l’art, il est possible de réorienter les angoisses vers l’exercice créatif. En utilisant le chant, la danse, les contes, la mise en scène, la poésie … je vous propose de libérer une énergie emprisonnée et contenue afin qu’elle circule de manière plus équilibrée.


La mise en valeur à travers le groupe, la vidéo ou la scène sera proposée pour re-valoriser (re-narcissiciser) l’image de soi et un travail de fond est proposé pour s’accueillir inconditionnellement avec ses ombres et lumières.


L’accompagnement se fait individuellement et plusieurs regroupements en cercle d’en-chanteresses » vous sont proposés pour rendre plus puissant le processus :


· Energie de l’enfant intérieur : retour à l’intime, mes émotions, me raconter à travers l’art.

L’amour inconditionnel, l’attente d’une sécurité inconditionnelle

· Energie de l’adolescent.e intérieur.e : sortir de l’effet miroir, de la comparaison, de la binarité (enfant ou adulte, ressembler ou s’opposer etc…) être vrai.e – authentique

· Énergie de la femme intérieure : accueillir et intégrer son ombre, ses désirs non reconnus, lien à son animus.

· Énergie de l’homme intérieur : reconnaitre et déployer sa puissance, lien à son anima.

· Toucher la diva* (le divo) en soi : faire alliance avec les différentes parties de soi, l’union sacrée – . *Etymologiquement du latin diva (« déesse »), féminin de divus, lui-même de deivos (« lumineux »), de l'indo-européen commun deiu̯os (« les êtres célestes, la lumière céleste »), de dei- (« briller »). En d’autre terme, Toucher le « divin » en soi ou « l'extase» par le chant, accepter de briller.


Afin de de répondre et de m’adapter aux aléas de chacun.e, j’ai créé un parcours mixte entre accompagnement individuel et regroupements. Je vous propose de se réunir tous les 2 mois sur des dates spécifiques à la roue de l’année, afin de ritualiser ensemble les passages à un autre âge.


Ce programme de regroupement est donné à titre indicatif et la liste des thèmes découlera de cette trame en s’adaptant à chacun.e.


Pourquoi des regroupements ou cercles ?

Le cercle est avant tout un lieu de parole entendue et accueillie avec respect, bienveillance et confidentialité.

Se rassembler entre « en-chanteresses » permet de bénéficier des expériences de chacune, quel que soit les âges, de s’encourager mutuellement, de dédramatiser certaines situations, de se montrer vulnérables, en laissant tomber les armures et les masques.

Un cadre de non-jugement, où l’on se raconte en son nom propre favorise une ouverture à soi et aux autres. Cela donne aussi plus d’ampleur aux créations en permettant d’avoir un public témoin et solidaire, de profiter des résonnances et se sentir moins seul.e.

Mon expérience personnelle des groupes m’a montré à chaque fois la puissance décuplée de ces moments partagés. J’ai le souhait désormais de le partager et de vous en faire profiter.



Chaque cercle sera un espace de rituels, de libération, de créations et de renaissances.







Mon éthique et engagement envers vous :

vous guider vers le respect de vos besoins, la réappropiation de soi et l’acceptation de votre individualité ainsi que soutenir le processus de résilience et le déploiement de votre créativité.



Les dates de regroupement proposées :


· 26/11/22 (lune noire)

· 7/01/23 (1ère pleine lune 2023)

· 11/03/23

· 24/06/23 (Litha, Union sacrée)


Pour ces cercles, prévoyez 3h30-4h pour le dernier.

La participation demandée est de 20€/h.

Dernière mise à jour : 8 mai 2022





Voici un thème que j'aborde souvent avec mes coachés : notre identité vocale. A travers ce proverbe, je me permets d'insister et de préciser mon cheminement.


Nombre de personnes qui viennent me voir en coaching me disent, "j’aimerai tellement avoir ce grain, ou bien cette hauteur de notes. J’aimerai avoir tel expression ou bien telle sensualité."


Alors oui, on peut améliorer nos compétences en chant, on peut agrandir nos connaissances. Etre plus à l’aise dans la pratique. On peut apprendre à utiliser le plein potentiel de sa voix.


Reste à s’accepter tel qu’on est… et là ce n’est pas une mince affaire !


Un des grands blocages qu’on retrouve en chant est ce manque d’acceptation de soi. Ce qui fait qu’une remarque, une raillerie, une blague qui peut paraître anodine ou une critique peut parfois anéantir des années de travail de la voix. Je pense qu'une des raisons à cette fragilité est que les "racines" n’étaient pas encore solides.

Parfois ça commence très tôt, très jeune. Ca peut venir d’un frère ou une soeur « tu me casses les oreilles !» Ou tout aussi sympa « mais qu’est ce que tu te la joues! ».

Ca peut être également des comparaisons du type « ah tu chantes comme un tel ! » et toi un tel… bah tu le trouves tellement mieux que toi ! (et c'est les chaîne de la comparaison).

La liste peut être longue, je ne vais pas tout énumérer…


Alors, et si on commençait par là?

Et si d’abord, j’apprenais à me connaitre et à connaitre les aspérités de ma voix? Si je l’étudiais de façon neutre, comme si ce n’était pas la mienne et que j’étais sur une simple étude et que toute mon attention allait dessus? Pourquoi? En prenant de la hauteur, on pourrait étudier notre voix comme on étudierai un bon vin :)

  1. Est-elle grave? Médium? Aigus? Est-elle ronde? Froide? Chaude?

  2. Est-elle fluide? Chevrotante? Comment est l’articulation? Le souffle?

  3. Quelles sont les spécificités? Est-ce que j’entends de la nasalité? Un côté canardeux? Ou un côté spectral?

La liste peut être longue et non exhaustive car on a chacun sa sensibilité et c’est très subjectif.

Dans cette introspection, si une émotion/critique se colle à une réponse : un ex --> "il y a un côté canardeux et ça me dérange, ça m’agace !"

Plutôt que se taper sur les doigts, demandez-vous « pourquoi ça agace? » « sur quel référentiel je me base? » « qui ça me rappelle? » « quelles impressions ça me donne? ». Je vous invite à noter sur papier vos impressions pour prendre de la hauteur.


Evidemment, ça ne se fait pas en 5 minutes, mais si vous travaillez sur votre voix, ce temps d’introspection, même s’il peut être long, vous fera gagner énormément de temps par la suite car lorsqu’on se connait et qu’on a travaillé sur le fait de s’accepter comme on est inconditionnellement, les pics extérieurs ne seront plus dévastateurs.

Alors oui ce que tu as, beaucoup peuvent l’avoir. Tu peux aussi avoir tel ou tel trait commun avec des chanteur-e-s. Mais toi seul peut incarner qui tu es.

Tu aimerais être ce chanteur qui te fait vibrer avec sa voix? N’oublie pas que lui ne pourrait pas être toi. Tu peux étudier sa voix car tu peux acquérir certaines de ses qualités mais tu ne seras jamais fondamentalement cette personne. Tu peux noter ce qui te plait chez lui, au delà la de la technique, c’est souvent une énergie. Ta voix c’est aussi ton ADN.


Respecte toi, répare-toi si besoin, respecte les autres comme tu aimerais être respecté et le chemin vers l’épanouissement dans ta voix ne sera que plus agréable.

Si ce sujet résonne en toi, n’hésite pas à me le faire savoir en commentaire ! Je pense qu’on n’a pas fini d’en parler :)




1
2
bottom of page